Autrefois médium de référence, la télévision est en perte de vitesse depuis plusieurs années notamment auprès du jeune public. Elle est dans l’obligation de se renouveler pour parvenir à attirer ce public. Elle doit donc apprendre de nouveaux codes tout en répondant aux attentes du public, jeune ou moins jeune, fidèle ou moins fidèle. Une transformation est, par conséquent, nécessaire ! Alors, que doit-on attendre de la TV dans les années à venir ? Comment va s’opérer cette transformation ?

Multiplication des sources d’information

Premièrement, un constat se dresse : la télévision n’est plus la principale source d’information du public. Avec l’émergence de nouveaux supports numériques (ordinateurs, smartphones, tablettes), elle cohabite désormais avec les réseaux sociaux et les plateformes de vidéos en ligne. On assiste donc à une multiplication des sources d’information ! À cela, on rajoute la consommation simultanée de plusieurs supports. La combinaison de ces paramètres va entraîner une perte d’attention auprès du téléspectateur.

Pour capter à nouveau l’attention du public, la télévision doit proposer de nouveaux formats de l’information. L’information ne doit plus être forcément télévisée, mais davantage sociale, mobile et interactive. On parle alors de multidiffusion de l’information à travers les chaînes de TV, les sites Internet ainsi que sur les comptes sociaux (Facebook, Twitter, YouTube, Instagram, etc.) de ces mêmes chaînes. La complémentarité des canaux est plus que nécessaire à l’heure actuelle !

Une immersion toujours plus poussée

Également, l’émergence de nouvelles technologies pousse la télévision à se redéfinir en permanence. Pour continuer à convaincre, elle doit proposer une expérience télévisuelle toujours plus immersive.

Cette option va être rendue possible notamment avec la généralisation des écrans Ultra Haute Définition (UHD) dans les foyers, mais aussi par les casques de réalité virtuelle. Pleinement exploitée dans les jeux vidéos et l’e-sport, la réalité virtuelle risque bien de modifier notre perception de la télévision. En effet, c’est un moyen supplémentaire pour impliquer davantage le téléspectateur par les caractéristiques suivantes :

  • Création d’une forme d’interaction entre lui et le média (documentaires, journaux, films, etc.),
  • Développement d’une expérience entièrement personnalisée,
  • Partage d’expériences sociales avec d’autres utilisateurs,
  • Prolongement de l’émotion et de l’émerveillement,
  • Etc.

Le géant américain Facebook s’est exprimé sur ce sujet, il entend créer un univers virtuel où un milliard de personnes pourront se rencontrer et échanger en téléprésence immersive.

Au même titre que la réalité virtuelle, la réalité augmentée contribue elle aussi à transformer l’expérience télévisuelle. Sans pour autant proposer une immersion totale, la réalité augmentée permet tout de même d’apporter de la connaissance et de l’information au téléspectateur. Elle s’utilise conjointement ou en complément du programme télévisuel.

S’appuyant sur ces technologies immersives, la télévision poursuit sa mission première à savoir le divertissement. Elle continuera donc à informer, à émouvoir, à éveiller et à émerveiller son public !

Démocratisation de la télévision adressable et programmatique

Ensuite, la publicité télévisuelle est également l’un des principaux enjeux de la transformation de la TV et l’une des 10 innovations data à suivre en 2020. Deux nouveaux modèles de publicités vont, prochainement, faire leur apparition en France : la TV adressable et la TV programmatique.

Le premier modèle donnera la possibilité aux annonceurs de segmenter leurs publicités selon le profil de chaque téléspectateur à partir de critères spécifiques : localisation, âge, centres d’intérêt, etc.

Quant à la TV programmatique, sa particularité réside dans l’achat automatisé d’espaces télévisuels. Par le biais d’un système d’enchères en temps réel, la TV programmatique aura pour objet de diffuser le bon format de publicité au bon moment et à la bonne personne. Ce modèle de publicité connaît un vif succès, depuis des années, sur le digital.

Bien qu’il soit déployé dans d’autres pays (UK, États-Unis, Australie, etc.), ce format publicitaire ne pourra se développer sur notre territoire qu’avec le respect et la protection des données utilisateurs. Il est crucial que ces données personnelles soient sécurisées et demeurent anonymes.

Évolution des métiers audiovisuels

Par ailleurs, la transformation de la télévision entraînera de réels changements pour les professionnels de l’audiovisuel. Effectivement, ces derniers seront amenés à changer leurs habitudes de travail.

Les professionnels de l’image effectueront ainsi davantage de tâches quotidiennes à distance, de façon délocalisée, comme le montage post-production ou encore le mixage de contenus. Cependant, ils conserveront leur environnement de travail (outils de production, etc.) au moyen de matrices KVM sur IP ou de matrices KVM numériques.

En pratique, les matrices KVM leur donnent la possibilité d’accéder à distance à plusieurs ordinateurs et serveurs au sein d’un même réseau LAN ou Internet. À partir d’un seul clavier et souris, ils pourront contrôler une multitude de postes informatiques. De plus, la gamme AdderLink Infinity incite à la collaboration et au partage de contrôle des échanges via USB et de vidéos en définition UHD / 4K.

Ce matériel de déport vidéo est particulièrement plébiscité par les régies des chaînes d’informations, les salles de contrôle ainsi que les studios de production. Expert en datation depuis plus de 25 ans, Kairos Data accompagne de nombreuses entreprises dans le choix d’architectures et dans le déploiement des solutions informatiques suivantes :

  • Serveurs NTP, serveurs PTP,
  • NAS Scale-out, Stockage Objets,
  • Déport vidéo et matrices KVM, distribution alimentaire intelligente,
  • Instrumentation Bus Avioniques ARINC 429, ARINC 664, MIL-STD-1553,
  • Etc.

Mondialisation de la TV

Enfin, la télévision doit faire face à la multiplication des offres et services de vidéos à la demande (VOD / SVOD). Ces services de streaming parviennent même à détrôner le monde du direct. La TV à la demande (replay, direct Internet) est à son apogée. Le public délaisse complètement la TV de rendez-vous, le temps où les téléspectateurs attendaient patiemment le début de leur programme préféré n’est plus d’actualité.

De plus, le mobile est devenu le premier écran auprès du grand public. Il se substitue complètement ainsi à la TV. Les chaînes hertziennes de télévision sont remplacées par les applications propres des médias (France Télévisions, MyTF1, 6Play, etc.). À l’image du monde informatique, l’usage idéal serait de commencer son programme sur la TV et de le poursuivre sur son mobile.

Pour perdurer, la télévision se doit d’être de plus en plus accessible au travers des nombreux supports existants. Elle doit donc poursuivre sa transformation numérique sur tous les fronts : en production, dans la diffusion ainsi que dans la consommation d’informations et de divertissements.